Devenu à 25 ans alto solo de l’orchestre de l’opéra de Munich (Bayerisches Staatsorchester), Benjamin Beck a étudié au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (CNSMDP) dans la classe de Jean Sulem, puis au New England Conservatory à Boston auprès de Kim Kashkashian. De retour en Europe, il suit un cursus de Diplôme d’Artiste Interprète au CNSM de Paris et joue en tant qu’académiste avec l’orchestre philharmonique de Berlin.

Lors de sa première participation à un concours international, il gagne en 2006 à Llanès le premier prix et le prix spécial. Il obtiendra ensuite de nombreuses récompenses dans de nombreux concours, dont le concours international de cordes de Kichompré, la Forbesfest Competition à Saint Andrews ou la Beethoven Hradec Competition.

En plus de sa carrière orchestrale, Benjamin se produit régulièrement soliste en France autant qu’en Allemagne, et en récital ou en musique de chambre dans les plus belles salles du monde, de la Salle Pleyel à Paris, au Yomiuri Hall de Tokyo, à la Kammermusiksaal de la Philharmonie de Berlin, ou au Jordan Hall de Boston, où il partage la scène avec les artistes les plus inspirants de notre époque, tels que Christian Tetzlaff, Kim Kashkashian, le trio Wanderer ou Peter Frankl.

Diversifiant ses expériences musicales, Benjamin pratique la musique ancienne, l’arrangement, le jazz ou le chant grégorien, et mène plusieurs projets, particulièrement autour du thème de l’alto et la voix. Il enregistre ainsi un en 2015 son premier CD solo avec le soutient de la fondation Meyer, Les voix de l’alto, après avoir également enregistré sa transcription du Winterreise de Schubert pour alto, harpe et récitant pour un e-label, ainsi qu’un CD d’oeuvres de Jean Françaix avec le quintette Pessoa pour le label suoni e colori.

Défenseur de la musique contemporaine, Benjamin lui accorde toujours une place privilégiée dans ses concerts et enregistrements ; il travaille aussi activement avec les compositeurs d’aujourd’hui. Il rencontre Pierre Boulez, et participe aux créations des compositeurs Miroslav Srnka, Aurélien Dumont, Giovanni Bertelli Alireza Farhang et Ke Xu. Rikako Watanabe et Huges Leclair lui ont dédié chacun une pièce pour alto et piano, qu’il a créé en Amérique.

Benjamin joue sur un magnifique alto de Johannes Baptista Genova de 1771 prêté par son orchestre.