Projets

Une vie d’altiste, c’est toujours rempli de surprises, de nouveaux projets, et de collaborations. Être sur scène et jouer est sans doute le coeur de notre métier, mais cela n’est ni suffisant ni satisfaisant pour se construire une identité. Ce sont les projets qui sont derrière chaque concert qui m’aident à faire des rencontres avec le public un moment fort et personnel.

La variété des projets auxquels je me consacre en ce moment m’inspire et m’aide à compléter mon identité d’artiste ainsi que ma palette de couleurs et de nuances quand je prends mon alto.

D’abord, il y a des projets musicaux, qui se déclinent pour la plupart sous la forme d’une réflexion sur la relation entre l’alto et la voix. Ce thème est d’ailleurs mon objet d’études et de recherches pendant la durée de mon cursus de Diplôme d’Artiste Interprète au Conservatoire de Paris.

Winterreise
Histoires de Fées et Contes d’amour
L’alto et la voix

Ensuite, certains projets se traduisent sous la forme de collaboration avec les compositeurs. Pour moi, la musique contemporaine doit être jouée et propagée le plus possible, car c’est elle qui forme l’essence de la musique aujourd’hui, et l’image qu’auront les générations futures de la nôtre. Les compositeurs nommés ci-dessous m’ont chacun dédié une oeuvre, et je ne saurais jamais assez les remercier pour ceci.

François-Hugues Leclair, « De l’Aube Claire jusqu’à la fin du jour »
Rikako Watanabe, Nocturne : « La lune blanche du soir »

Enfin, le projet Music for Food, consistant en séries de concerts caritatifs ayant pour but de se battre contre la mal-nutrition, fondé à Boston par Kim Kashkashian, s’exporte à Berlin aussi  grâce au travail et à l’enthousiasme de Han-Wen Yu.